Papier flottant

Papier flottant

Exposition de groupe
6 février au 27 mars, 2021

Cette exposition interroge la place du dessin dans la pratique d’artistes travaillant en arts numérique, digital et robotique.

Avec: Samuel Arsenault-Brassard, Adam Basanta, Nathalie Bujold, Robbin Deyo, Jean-Pierre Gauthier, Elisabeth Picard, Sabrina Ratté, Christine Redfern, Skawennati.

Commissaire d’exposition : Elsa Guyot.

Samuel Arsenault-Brassard

Samuel Arsenault-Brassard

CULTVRAL Gallery - Programmation VR
6 février au 27 mars, 2021

Dans le cadre de sa programmation VR, ELLEPHANT présente tous les mois de nouvelles œuvres réalisées par des artistes du monde entier. Nous présentons Samuel Arsenault-Brassard avec son oeuvre CULTVRAL Gallery.

Samuel Arsenault-Brassard est un artiste multidiciplinaire montréalais inspiré par le croisement entre l’architecture et les avances technologiques de l’hyper-réalité.

Commissaire d’exposition: Christine Redfern

Elisabeth Picard

Elisabeth Picard

Hylozoïsme - Exposition solo
3 avril au 15 mai, 2021

Fascinée par les processus de croissance et de transformation du monde vivant, Elisabeth Picard se concentre sur deux pôles de création : des compositions fixes dans l’espace plus traditionnel à la sculpture et des compositions en mouvement générées par des jeux de moteurs. Le fil conducteur de l’exposition Hylozoïsme est créé par la ligne et le nœud qui se déploient dans l’espace. Les œuvres de l’artiste représentent le principe suivant : « Toute matière est douée de vie ».

Jean-Pierre Gauthier

Jean-Pierre Gauthier

Asservissements & Générateur stochastique - Exposition solo
29 mai au 19 juin, 2021

Les installations Générateur stochastique et Asservissements ont en commun une méthode de travail qui oscille entre la volonté de contrôler un système et celle d’en perdre le contrôle. Du côté de la réception, l’interactivité court-circuite l’expérience habituelle d’un événement sonore qui se déploie dans un temps linéaire. L’œuvre est en quelque sorte asservie au public, tout en ayant sa propre autonomie. La part d’aléatoire dans les installations sonores de Jean-Pierre Gauthier déclenche une série d’interactions, d’échos, de variantes, d’arrangements, et s’apparente ainsi à l’improvisation. Cette dernière tient d’ailleurs une part importante dans la pratique musicale proprement dite de l’artiste, où la liberté de s’inspirer de l’immédiat et de lui répondre constitue un asservissement précieux.

Ce projet est présenté dans le cadre d’un partenariat entre OBORO et la galerie ELLEPHANT.