Skawennati

Skawennati créée des oeuvres qui abordent les notions d’histoire, d’avenir et de changement, d’un point de vue autochtone. Elle est reconnue pour ses machinimas – des films réalisés dans des environnements virtuels – mais produit également des images fixes et des sculptures. Ses projets nouveaux médias novateurs incluent la galerie virtuelle/espace de clavardage CyberPowWow (1997-2004), le voyage dans le temps grâce à la poupée de papier Imagining Indians in the 25th Century (2001) et les machinimas TimeTraveller ™ (2007-2013), She Falls For Ages (2017) et The Peacemaker Returns (2017). Ces œuvres furent présentées dans plusieurs expositions internationales majeures, incluant “Uchronia | What If ?”, dans le HyperPavilion de la 57e Biennale de Venise ; “On Desire” à la B3 Biennale of the Moving Image, Francfort, Allemagne; “Now? Now!” à la Biennale des Amériques ; “Looking Forward (L’Avenir)” à la Biennale de Montréal; et “Changing Hands: Art Without Reservation 3” au Museum of Art and Design de la ville de New York. Son travail, plusieurs fois récompensé, est inclus dans des collections publiques et privées.

Née à Kahnawà:ke, territoire Mohawk, SKAWENNATI détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université Concordia à Montréal, où elle vit. Elle est codirectrice de Aboriginal Territories in Cyberspace (AbTeC), un réseau de recherches pour artistes, universitaires et technologues dédié à l’exploration, à la création et à la critique d’environnements virtuels autochtones. Elle codirige également Skins, un atelier pour les jeunes orienté vers les médias numériques et la culture autochtone. En 2015, AbTeC a lancé IIF, l’ «Initiative for Indigenous Futures».

 

 

 

WebsiteCV